Les dépôts sauvages de déchets : une lutte sans relâche

La grande opération de nettoyage de la Wallonie « Be Wapp » s’est tenue ce week-end (24, 25 et 26 mars). Le 28 avril prochain, sera lancée la 25ème édition de l’action « Andenne ma Ville propre ». Deux initiatives à saluer et de nombreux volontaires à remercier.

Malheureusement, je signale régulièrement à notre service communal « Environnement » la présence de dépôts clandestins de déchets laissés en divers endroits sur le territoire de notre commune. Depuis ce début d’année, j’en suis déjà à plusieurs signalements. Ces dépôts sont intolérables !  Des inciviques, sans scrupule, abandonnent leurs déchets sur les bords des voiries, dans les bois, dans les entrées de carrières,… et on ne parle pas ici de petites quantités. Ce sont parfois des meubles entiers qui sont laissés à l’abandon alors que nous avons à Andenne un service de collecte des déchets et un parc à conteneurs. Ces actes irrespectueux sont extrêmement préjudiciables pour notre environnement, notre qualité de vie et l’image de la Ville d’Andenne.

Mes questions au collège sont les suivantes :

  • Sur une année, combien de fois les services communaux sont-ils, en moyenne, sollicités pour prendre en charge de tels dépôts sauvages ? Quel volume ou quel poids cela représente-t-il ? Comment ces déchets sont-ils traités par la suite ?
  • Quelles mesures existent afin de lutter contre ces incivilités ? Que risquent les contrevenants ? Comment les forces de l’ordre sont-elles intégrées dans le processus ? Quelles démarches proactives ou réactives sont mises en place ? Certaines Villes et Communes n’hésitent pas à imposer des montants extrêmement élevés (et espérons-le, dissuasifs) à l’égard de ces actes polluants. Qu’en pense le collège ? Qu’en est-il à Andenne ?
  • Quel coût total ces actions représentent pour le contribuable andennais (gestion du ramassage et des containers, enquêtes de police éventuelles, salaire des agents traitants,…) ?
  • Nos relations avec la Ressourcerie portent-elles leurs fruits ? Une remise en service  de l’ancien système de ramassage des encombrants, est-elle envisageable ?

En matière de sensibilisation, quelles actions peuvent être menées (dans le bulletin communal, au niveau scolaire,…) ?

Interpellation déposée par Étienne Sermon au Conseil communal du 27 mars 2017

Publié par

avatar

Conseiller communal

Serez-vous le premier à commenter cet article ?

Publier une réponse

Vous devez être identifié pour publier un commentaire.