Sous la précédente législature, le CDH-IC avait bataillé ferme pour offrir aux citoyens la possibilité d’interpeller directement leurs élus. Ce concept d’interpellation citoyenne a donc été inclus dans le règlement d’ordre intérieur...