Le Carnet – Août 2008

Depuis le début de la législature, la presse a relayé à plusieurs reprises les insultes dont ont été victimes les membres de la minorité communale andennaise. En effet, le bourgmestre ne se gêne guère pour lancer des « noms d’oiseaux » à la tête des représentants du cdH et des écologistes. Le point culminant de ces épisodes, il y a quatre mois, fut la diffusion sur Canal C et sur RTL-TVi, des images du Conseil communal du 11 avril… plus qu’éloquentes !

Cette scène d’anthologie est encore visible sur le site de Canal C, dans les archives du JT diffusé le 16 avril 2008. [NLDR après publication : la vidéo a semble-t-il été censurée sur le site de Canal C…]

Face à cette impolitesse, la minorité ne pouvait se laisser ainsi insulter et a bien évidemment réagi ! Nous pourrions une fois encore nous émouvoir, mais aujourd’hui, nous souhaiterions partager avec vous, à travers cet éditorial, une vision plus élevée de la chose publique et nous poser la question de la politesse en politique.

Est-il vraiment inimaginable de confronter des idées, parfois de façon virulente, mais en ayant le respect de l’autre, de ce qu’il pense et de ce qu’il est ?

L’impolitesse en politique, est-elle liée à des problèmes de maîtrise de soi, d’éducation, à des facteurs exogènes, ou à d’autres choses… ?

Comment le citoyen peut-il être intéressé, voire attiré par le débat et la chose publique dans un cadre aussi « pourri » que celui que propose le bourgmestre d’Andenne ?

Sera-t-il un jour possible que les hommes et femmes politiques redeviennent, non pas des exemples, mais des référents envers lesquels les citoyens auraient un peu de respect ?

La réponse à cette dernière question est très certainement positive, mais pour ce faire, les politiques doivent mériter ce respect. Et ce n’est certainement pas en lançant des insultes au visage des gens et en montrant des images aussi déplorables de la politique locale qu’on obtient le respect de la population.

Le cdH d’Andenne s’est clairement positionné. Nous avons bien évidemment déploré les propos insultants du Bourgmestre, en pleine séance du Conseil communal,
mais nous avons également demandé que les débats s’élèvent tant en niveau, qu’en sérénité et qu’en efficacité pour le bien d’Andenne et de ses habitants. Espérons que nous serons entendus.

Nous terminerons par une citation attribuée à Voltaire et empreinte de Démocratie et de Respect : « Je ne partage pas vos idées mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous puissiez les exprimer ». A méditer !

Etienne SERMON,
Conseiller communal, Chef de Groupe

Au sommaire de ce numéro :

Vie communale

  • Embouteillages rue du Condroz et chaussée de Ciney
  • Travaux rue de Tramaka
  • Un compte communal dans le rouge ?
  • Plaine de jeux en mauvais état
  • Les mosquitos ne feront pas de bruit à Andenne

People

L’enseignement

  • Isabelle Verbaert-Falque
  • Mireille Tonglet-Kaelen

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Publié par

avatar

Conseiller communal, administrateur à la Régie des sports.