Le cdH d’Andenne attire les jeunes

Le cdH d’Andenne a toujours été attentif à se renouveler en accueillant régulièrement de nouveaux membres jeunes au sein de son comité. Lors des dernières élections communales, nous n’avions pas hésité à placer plus de dix jeunes de 18 à 30 ans sur notre liste et à confi er la tête de liste à Etienne Sermon. Ce dernier est aujourd’hui chef de groupe au Conseil communal. N’oublions pas non plus Emmanuelle Jacques et Christian Mattart qui ont été élus respectivement vice-présidente et secrétaire de notre section locale à peine trentenaires. Certains n’hésitent pas à affirmer que la « jeunesse des troupes » est aussi le symbole de notre dynamisme ! La preuve avec une interview de Caroline Trufin et Nicolas Adans, jeunes membres du comité.

Le Carnet des Humanistes : Tout d’abord, bienvenue ! Notre première question est évidemment de savoir comment et pourquoi vous avez décidé de vous investir au sein du cdH d’Andenne ? Quels ont été vos intérêts, vos motivations, … ?

Caroline TrufinCaroline Trufin : Ce qui m’a amenée à faire le choix de m’investir en politique, c’est mon envie de travailler pour les autres. Mais pour y parvenir, il faut bien comprendre le fonctionnement de nos institutions. Mon choix s’est assez rapidement porté sur le cdH car les valeurs qu’il défend se rapprochent
fortement des miennes. Mes premiers contacts avec les membres de la section locale ont alors scellé mon choix.

Nicolas Adans : De mon côté, ma motivation première est de m’investir dans la commune et de mieux comprendre ce qui s’y déroule, comme le dit Caroline. Le choix du cdH est alors devenu naturel car je partage beaucoup d’idées et de valeurs avec le parti. Il a alors suffi d’une rencontre avec Etienne et la décision était prise.

CDH : Selon vous, pourquoi est-il important que les jeunes s’investissent en politique ? Comment expliquez-vous leur désintérêt actuel ? Et comment les sensibiliser à nouveau à l’importance des enjeux sociétaux et politiques ?

Nicolas : Le public des jeunes est en permanence informé (par le web, la télé, …). La politique (surtout actuellement), il l’a vue, regardée et entendue à toutes les sauces. Pour convaincre un jeune, il faut l’intégrer – le faire participer – et lui démontrer la plus-value de la politique pour notre société.

Caroline : Je pense que les jeunes ne s’intéressent plus autant à la politique car, pour eux, il s’agit d’une réalité qui les dépasse complètement. La politique en tant que telle n’est pas concrète, elle se résume souvent à des débats, parfois télévisés, dont les objectifs des différentes parties présentes ne sont pas toujours accessibles. Je pense toutefois que les jeunes ont un rôle on ne peut plus important à jouer dans le cadre d’une certaine vulgarisation du discours politique d’une part, et dans le renouvellement des idées et des positions des partis, d’autre part. C’est très important.

CDH : Nicolas, tu es particulièrement investi au sein d’un mouvement étudiant. Quel regard portes-tu sur les étudiants d’aujourd’hui, qui construiront le monde de demain ?

Nicolas AdansNicolas : Le monde étudiant a toujours été en ébullition. L’échange d’idées, les rencontres sur le campus, et on refait le monde. Je pense que les étudiants actuels auront une conscience plus grande du monde de demain. Chaque chose sera imaginée et construite en fonction de son impact sur les générations futures.

CDH : Comment avez-vous été accueillis au sein de la section locale d’Andenne ? Et que diriez-vous aux personnes, jeunes et moins jeunes, qui seraient tentées de nous rejoindre dans notre action pour Andenne ?

Caroline : Je pense que c’est assez clair, j’ai été très bien accueillie par des gens humains et à l’écoute. Même si on est jeunes, que nous n’avons pas toujours le recul ou l’expérience nécessaires pour gérer certaines situations, nos prises de positions sont réellement prises en compte. Je trouve que c’est la meilleure preuve d’une volonté d’intégrer la nouvelle génération.

Nicolas : En quelques mots : un accueil chaleureux et humain pour moi aussi. Pour les jeunes, si l’aventure vous tente, c’est ici que ça se passe ! Venez construire dès maintenant votre ville de demain !

Pocket

Publié par

avatar

Conseiller communal, administrateur à la Régie des sports.