En pleine crise économique, Andenne s’enfonce encore dans la dette

Lors du Conseil communal du 1er octobre, la majorité socialiste a fait passer une modification budgétaire qui a apporté des changements importants dans la politique d’investissement de la Ville. En effet, de nombreux projets (rénovation du site du Calvaire, remise en état de plusieurs voiries communales, transformation de l’ancien bâtiment des Sœurs de la charité en école,…) ont été purement et simplement reportés, pour une somme de 1.217.000 €.

Par ailleurs, de nombreuses ventes prévues (terrains, bâtiments communaux) n’ont pas été réalisées, soit un manque à gagner de près d’un million d’euros pour les caisses communales.

Constat auquel il faut ajouter des dépenses importantes dans le cadre d’une politique très agressive de rachats de bâtiments pour le projet de revitalisation du centre-ville… Le tout en pleine période de crise !

La situation financière de la Ville est à présent plus que délicate. La non-réalisation de plusieurs ventes immobilières programmées initialement au budget 2010 oblige la commune à recourir à l’emprunt pour combler la différence, soit une masse empruntée à concurrence de 4.056.000 € (contre 3.832.000 € initialement). Le poids de la dette de la Ville, pourtant déjà lourd à supporter, ne fera donc que s’accroître cette année.

Face à cette situation, le cdH a relayé son inquiétude au Conseil communal quant à l’avenir des finances communales.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Publié par

avatar

Conseiller communal, administrateur à la Régie des sports.