Andenne contre TECTEO : état de la situation et évolution du dossier

En date du 6 mai 2013, notre Conseil communal votait l’expropriation définitive, pour cause d’utilité publique, des réseaux de distribution électrique haute et basse tension de TECTEO, présents sur le territoire de la Ville d’Andenne. Aujourd’hui, le collège peut-il exposer au Conseil communal un état des lieux de l’avancement de cette procédure ?

Lors de ce même Conseil communal, le collège nous faisait part du coût des infrastructures expropriées en l’évaluant entre six et huit millions d’euros, mais ce chiffre devait faire l’objet d’une analyse bien plus affinée. Cette analyse a-t-elle été réalisée à ce jour et connaissons-nous le montant très précis de l’ensemble des infrastructures concernées par cette expropriation ?

Les démarches juridiques entreprises le 6 mai par notre Conseil communal ne concernaient que l’électricité… Mais qu’en est-il du gaz ? Des actions similaires sont-elles envisagées à ce sujet ?

La presse a récemment relaté que la Ville d’Andenne devrait essuyer une perte de 330.000 euros de dividendes TECTEO. Ce chiffre est-il exact ? Pouvez-vous nous fournir plus d’informations à ce sujet ?

Si mes souvenirs sont exacts, lors de l’approbation du dernier ordre du jour de l’Assemblée générale de TECTEO, la Ville d’Andenne souhaitait connaître le salaire du directeur général de cette intercommunale : avez-vous obtenu une réponse ?

En tant que Commune associée, quelle est la position de la Ville d’Andenne quant aux derniers rebondissements liés au rachat du groupe « L’Avenir » par TECTEO ? Le point sera-t-il inscrit lors de la prochaine Assemblée générale ? Si non, la Ville d’Andenne compte-t-elle le solliciter ? Quelle position défendra-t-elle ? Envisage-t-elle de mener une action similaire à la Commune d’Esneux qui, unanimement, a dénoncé la prise de contrôle d’un groupe de presse… Ce qui, selon elle, n’est pas « d’intérêt communal » et ne fait pas partie des missions de TECTEO ou de l’une de ses « filiales » ?Étienne Sermon

Par voie de presse, nous avons également appris que le collège andennais comptait mener de nouvelles actions en justice à l’égard de TECTEO : qu’en est-il exactement ?

Enfin, après notre dernier Conseil communal, vous auriez adressé un courrier au président de TECTEO : pourriez-vous nous en fournir une copie ?

Dans un dossier aussi épineux que celui de TECTEO, le collège andennais aurait tout intérêt à associer plus étroitement le Conseil communal à ses démarches et ainsi, ne pas se faire reprocher à lui-même ce qu’il dénonce par ailleurs !

Je vous en remercie.

Etienne SERMON,

Conseiller communal

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Publié par

avatar

Conseiller communal