État du réseau d’égouttage andennais : quelles informations ?

Jamais, en Conseil communal, nous n’avons eu l’opportunité de débattre de façon globale de la situation du réseau d’égouttage andennais.

Cette réflexion n’est pas anodine car la problématique a des impacts directs sur la vie de nos concitoyens, sur de nombreuses habitations, sur le coût des travaux encore à effectuer, sur l’environnement, sur les dispositions légales que notre Ville doit respecter,…

Bien que lors du Conseil communal du 26 octobre 2012 – il y donc un an déjà ! – le bourgmestre m’ait proposé de déposer une interpellation, j’adressais plutôt une lettre comprenant une trentaine de questions au collège.

Les 26 février et 15 mars, je recevais des courriers m’indiquant que mes demandes étaient transmises au Service technique et logistique. Le 16 juillet, j’ai même reçu copie d’un message de demande d’information adressé par la Ville à la SPGE. Mais pour l’heure, mes questions sont toujours sans réponse !

Loin de moi l’idée de jeter la pierre à l’administration communale. Comme je viens de l’évoquer, je sais que certaines démarches informatives ont été initiées.

Pour rappel, les questions que je posais étaient, entre autres :

  • Quelles sont les obligations (régionales, européennes,…) auxquelles doit se soumettre la Ville et parmi celles-ci quelles sont celles déjà « remplies » ?
  • Quelle est la longueur du réseau d’égouttage andennais ?
  • Est-il possible d’obtenir la liste des rues non raccordées à ce réseau et les raisons pour lesquelles elles ne le sont pas ? Combien d’habitations ne sont pas raccordées ? Combien d’habitations possèdent une station d’épuration individuelle ?
  • Combien de mètres d’égout seraient nécessaires pour que toutes les habitations soient raccordées au réseau ? Quand ces travaux seront-ils effectués et comment seront-ils financés ?
  • Lors d’inondations ou de fortes pluies, quel(s) secteur(s) de notre réseau d’égouttage pose(nt) problèmes ?
  • En ce qui concerne l’entretien du réseau, quelles sont les difficultés rencontrées par nos services ? Une protocole d’entretien existe-t-il ? Quels sont les travaux d’entretien et de rénovation prévus, comment seront-ils financés et quand seront-ils réalisés ?

Sur base du courrier que je vous avais adressé, est-il possible de préciser les réponses dont vous disposez déjà ?

Pour le surplus, je patienterai « encore »… tout en restant attentif au suivi de ce dossier. Mais reconnaissez qu’une année pour obtenir réponses à ces questions… c’est long !

Comme d’aucuns, je suis étonné que les demandes d’information adressées par la Ville à la SPGE, restent sans réponse. Quelles actions envisagez-vous en la matière ?

Pour permettre à nos services de réaliser un travail structuré et efficace, les réponses à ces questions sont évidemment utiles. Avoir une vision d’ensemble permet – vous en conviendrez – de définir des priorités et une mise en oeuvre technique performante pour le bien de tous nos concitoyens.

Interpellation déposée par Étienne Sermon au Conseil communal du 25 octobre 2013

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Publié par

avatar

Conseiller communal