Failles possibles dans le système de redevance du parking payant du centre-ville d’Andenne ?

Comme vous le savez, notre groupe est extrêmement attentif à la situation du parking payant dans le centre-ville d’Andenne, et ce, depuis le début de la législature.

Récemment, la presse s’est fait l’écho d’un nouveau cas, à Namur cette fois, où un automobiliste a obtenu gain de cause devant la justice quant aux failles possibles des prises de photos de véhicules en infraction.

Celui-ci a expliqué au juge qui lui a donné raison, qu’il avait : « constaté qu’l y avait un souci avec les photos censées faire la preuve de l’éventuelle infraction. Ces photos de faible qualité que prennent les agents vérificateurs avec le petit appareil qui sert aussi à encoder et imprimer le billet de redevance. Ils prennent des photos du pare-brise, de la plaque et de la voiture mais comment être certain que c’est la même auto ? Et comment être sur de l’endroit où l’on se trouve ? De plus, une défaillance technique est toujours possible. Or ces photos, c’est tout ce dont on dispose. La parole des agents de la brigade horodateurs ne vaut pas car ils ne sont pas assermentés. »

Que pense le Collège de cette situation ? Est-elle transposable à Andenne ? qu’en est-il également de la capacité des sociétés privées à adresser ce genre de redevance ? Les membres du Comité d’accompagnement Ville d’Andenne/Besix ont-ils déjà abordé ces questions ? Des adaptations de notre règlement seront-elles nécessaires ?

Interpellation déposée par Étienne Sermon au Conseil communal du 29 mai 2017

Pocket

Publié par

avatar

Conseiller communal