Immeuble des Colverts : quelles solutions pour quels problèmes ?

Administrateur de feu la Régie immobilière, j’avais assisté en 2009 à la naissance du bâtiment des « Colverts ». Celui-ci devait accueillir au rez-de-chaussée divers organismes essentiellement liés à l’emploi (Maison de l’Emploi, CSC,…) et des appartements aux autres niveaux.

Les actuels locataires ou propriétaires de ces appartements doivent à présent faire face à quelques difficultés :

Tout d’abord, il semble que la pompe à chaleur du bâtiment pose toujours des problèmes de fonctionnalité et de nuisances malgré la pose de silencieux et de panneaux acoustiques. Cette pompe n’est actuellement pas équipée de dispositif permettant de respecter totalement l’injonction de mise à l’arrêt pendant les périodes dites de transition. Quelles actions la Ville, commanditaire du bâtiment, peut-elle entreprendre à l’égard de la société Lixon (constructeur du bâtiment) pour aider les locataires, les propriétaires et les usagers des « Colverts » ?

Il arrivait que l’alarme des « Colverts » se déclenche. Toutefois, les habitants ne pouvaient stopper celle-ci lorsque le problème vient du rez-de-chaussée en dehors des heures de bureau. Il arrivait même qu’ils doivent attendre plusieurs dizaines de minutes avant qu’un représentant de la Ville, propriétaire du rez-de-chaussée, vienne stopper l’alarme. Pouvez-vous me confirmer que ce problème a trouvé une solution au sein de la Ville comme le prévoit l’acte de base qui régit la copropriété ?

En termes de voirie, depuis que la sortie par la société BETRAMOS (par l’avenue Roi Albert) est fermée, l’ensemble des camions de livraison qui viennent sur le site Belle-Mine sont contraints de sortir par l’étroite voirie du Centenaire. Ce qui pose des problèmes tant en matière de mobilité que de parking. Quelles solutions peuvent être envisagées ?

La Ville est citée en justice pour le recouvrement d’une dette représentant des intérêts de retard de paiement pour un montant de 2.796,49 €. Elle a proposé une indemnité amiable de seulement 500 € pour couvrir plus de deux ans de non paiements. Qu’en est-il ?

Enfin, voilà plus d’un an que vous avez reçu une pétition relative aux nuisances d’occupation (bruits divers, chaudière,…). Quelles solutions peuvent être envisagées pour remédier à ces problèmes ?

Interpellation déposée par Étienne Sermon au Conseil communal du 4 avril 2014

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Publié par

avatar

Conseiller communal