Libre expression citoyenne et politique dans le bulletin communal

Le bulletin communal bientôt ouvert à l'associatif et à l'opposition ?

Le bulletin communal bientôt ouvert à l'associatif et à l'opposition ?

Récemment, la presse s’est fait l’écho d’une note d’orientation préparatoire à un décret sur la participation citoyenne au sein des Villes et Communes, note approuvée par le gouvernement wallon en sa séance du jeudi 17 février 2011.

Ce document évoque, entre autres, la question de l’accès aux bulletins communaux par les citoyens et groupes politiques représentés au sein du Conseil communal. Pas question de rendre obligatoire la création de ce type de bulletin dans les Communes qui n’en ont pas, dit le ministre Furlan, et ce, à cause d’implications financières. Mais là où il existe, des pages « tribunes libres » devront être prévues, à ouvrir obligatoirement à tous les partis qui correspondent au minimum à leur représentation.

Notre groupe ne peut que rejoindre le ministre et le gouvernement lorsqu’ils déclarent que « c’est une avancée significative dans des communes et des provinces qui sont encore réfractaires à laisser une place à l’opposition. Ce qui est tout à fait antidémocratique, alors que le bulletin est payé par tout le monde. »

Cette approche gouvernementale rejoint pleinement l’analyse défendue, ici même, par le groupe cdH-IC lors du Conseil du 11 avril 2008.

Mes questions au Collège sont les suivantes :

  • Quel est l’avis du Collège sur cette proposition du Ministre des pouvoirs locaux ?
  • Comment le Collège envisage-t-il de répondre pratiquement à cette future disposition, ici, à Andenne? Et dans quel cadre démocratique cela s’appliquera-t-il ?

Interpellation déposée par Etienne Sermon au Conseil communal du 3 mars 2011

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Publié par

avatar

Conseiller communal, administrateur à la Régie des sports.