Nuisances des chantiers immobiliers

Depuis quelques années, la politique immobilière andennaise s’est très fortement accrue. Et visiblement, la partie de Monopoly entamée par le Collège est loin d’être terminée au vu des nombreux projets en cours sur le territoire communal.

L’accroissement de la population que permet la construction de ces innombrables logements sera, nous l’espérons, bénéfique pour les caisses communales. Mais la prolifération de ces chantiers a également des conséquences moins positives pour les riverains.

Lorsque les chantiers prennent du retard, les gestionnaires de chantiers mettent les bouchées doubles afin de terminer les travaux au plus vite. Nous devons malheureusement constater que cela se traduit bien souvent par des allongements des heures de travail, parfois jusqu’à se transformer en un travail de nuit. Avec les nuisances inévitables que cela représente pour les riverains des chantiers concernés.

Nous avons récemment été avisés que les ouvriers actifs sur le chantier du projet de construction d’un immeuble dans le quartier de Monthessal  commencent régulièrement leur journée aux alentours de 4 heures du matin. Monsieur le bourgmestre, vous avez été informé à ce sujet la semaine dernière, ainsi que l’agent de quartier, par un des riverains du chantier. Les nuisances causées par le va et vient des nombreux poids lourds impliqués et des engins de chantier constituent à n’en pas douter un tapage nocturne à cette heure plus que matinale.

En tant que responsable de la police locale, Monsieur le bourgmestre, pourriez-vous répondre aux questions suivantes ?

  • En ce qui concerne le chantier de Monthessal, quelles actions concrètes (en termes de médiation ou de sanction) avez-vous menées auprès des personnes concernées afin de mettre fin au tapage nocturne récurrent en l’endroit ?
  • Étant donnés les nombreux projets immobiliers en cours et à venir sur le territoire communal, quelles mesures concrètes envisagez-vous de prendre afin de garantir le repos de nos concitoyens ? Nous pensons en particulier au projet de revitalisation du centre-ville pour lequel de très nombreux poids lourds seront amenés à évacuer un grand volume de gravats ainsi qu’à livrer une énorme quantité de matériaux jusqu’à la rue de l’hôpital, axe d’entrée que vous aviez évoqué lors d’un précédent Conseil.

Interpellation déposée par Christian Mattart au Conseil communal du 9 septembre 2013

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Publié par

avatar

Conseiller communal, administrateur à la Régie des sports.