Quel avenir pour la Croix rouge à Andenne ?

La Croix Rouge occupe actuellement un local au centre ville qui est appelé à disparaître. Elle se verra dès lors prochainement dans l’obligation de cesser ses activités faute de solution.

Cet organisme offre depuis de nombreuses années plusieurs types de services à la population d’Andenne et collabore avec les services sociaux de la Ville et du CPAS. On peut notamment relever :

  • La tenue d’une « vestiboutique » qui permet à des personnes précarisées d’acheter des vêtements à petit prix ;
  • La location de matériel sanitaire (fauteuils roulants, béquilles, chaises percées, rolators, etc..) ;
  • L’organisation de « visites de courtoisie », c’est-à-dire de visites aux personnes isolées en collaboration avec le Centre public d’action sociale ;
  • La mise en place d’un accueil à la prison ;
  • La participation au « plan grandes chaleurs » par la distribution gratuite de bouteilles d’eaux et de casquettes ;
  • La distribution de couvertures et de vêtements chauds lors des périodes de grand froid ;
  • La distribution de colis alimentaires une fois par mois ;
  • L’organisation et la coordination de la collecte des dons de sang 4 fois par an ;
  • Le transport et surtout l’accompagnement des personnes précarisées vers les hôpitaux de Namur.

À l’heure où la majorité déplore, à juste titre, la disparition du volontariat, permettre aux 25 bénévoles de la Croix-Rouge locale qui se dépensent sans compter de continuer à rendre service à une partie de la population fragilisée me semble être une évidence.

Aider au maintien d’une maison de la Croix-Rouge à Andenne et accroître la poursuite de la collaboration entre ces bénévoles motivés et les services sociaux de la Ville et du CPAS va de soi si l’on a comme objectif premier de rendre service à la population avec l’aide de tous ceux qui placent l’humain au centre de leurs préoccupations.

Nous ne pouvons pas imaginer que l’ensemble de ces services rendus par des bénévoles disparaissent du jour au lendemain du territoire andennais.

Dès lors, le Collège compte-il se préoccuper de ce problème ?

Quelles solutions compte-t-il y apporter ? Parmi celles-ci, ne serait-il pas possible de mettre un local à disposition de la Croix-Rouge (maison de la laïcité, square match,…) ?

Interpellation déposée par Carine Germain-Leblanc au Conseil communal du 18 mai 2012.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Publié par

avatar

Conseiller communal, administrateur à la Régie des sports.