Rendons les trottoirs andennais aux piétons !

Imaginez un instant que des piétons s’installent au milieu de la chaussée pour un « brin de causette ». La réaction des conducteurs serait sans nul doute assez « ferme ». La police interviendrait rapidement pour faire évacuer les envahisseurs de l’espace réservé aux véhicules. Mais l’inverse est-il vrai ?


Les piétons andennais doivent effectivement, tous les jours, subir un certain envahissement de nos trottoirs. Afin de garer leur voiture, une minorité d’automobilistes peu scrupuleux prennent un peu de place sur les trottoirs et d’autres… toute leur largeur !

Les piétons – usagers dits « faibles » – doivent dès lors contourner les obstacles, quitter le trottoir et marcher sur la voirie, passer en file, etc. Les plus exposés sont bien évidemment les enfants, les mamans avec des poussettes, les personnes âgées et les personnes handicapées.

Lorsque ces « envahissements » se produisent à un carrefour, un rond-point ou près d’une école, ce comportement des automobilistes devient plus dangereux encore.

Le cdH d’Andenne est sensible aux problématiques liées à la sécurité routière. Nous avons d’ailleurs organisé un colloque sur ce thème et avons déjà interpellé plusieurs fois le collège sur le sujet.  Sans doute sont-ce les raisons qui ont poussé les Andennais à nous sensibiliser régulièrement afin de tenter de remédier à certaines situations…

En guise d’illustration, voici un cas dangereux : le rond point, place Wauters, à Seilles, à proximité de plusieurs écoles.

Stationnement place Wauters à Seilles Stationnement place Wauters à Seilles

Stationner de la sorte en ces lieux constitue une triple infraction :

  • stationnement dans un rond-point
  • stationnement sur le trottoir
  • stationnement malgré un panneau d’interdiction

Avec une circonstance aggravante :

  • Proximité d’une école.

Dans cette optique, nous proposons :

  • Qu’un rappel sur l’utilité des trottoirs soit diffusé (pourquoi pas dans le bulletin communal ou sur le site internet de Ville);
  • Qu’à l’occasion d’une opération de sensibilisation, un avertissement soit donné par la police aux automobilistes stationnant sur les trottoirs;
  • Et, pour ceux qui ne comprendraient toujours pas, que des contraventions soient adressées.

La sécurité routière, c’est l’affaire de tous. Elle doit donc être un objectif permanent y compris pour les décideurs !

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Publié par

avatar

Conseiller communal, administrateur à la Régie des sports.