Sécurité – Les réseaux d’information de quartier

Philippe MattartComme dans la plupart des communes, toutes sous-régions confondues, des faits de cambriolage diurnes et nocturnes se répètent à Andenne, au point que certaines habitations sont « visitées » plusieurs fois sur des périodes parfois assez courtes.

Les réseaux d’information de quartiers (RIQ) constituent, dans ce cadre, expressions de solidarité et de vigilance dans les quartiers les plus touchés et permettent souvent de rassurer les habitants. Le fonctionnement d’un Réseau d’Information de Quartier est régi par une circulaire du SPF Intérieur.

Pouvez-vous nous dire quels sont les quartiers dans lesquels des RIQ sont mis en œuvre ou éventuellement projetés à Andenne et s’il vous semble possible de répondre à cette demande légitime des citoyens partout où elle s’avère nécessaire.

J’ai en effet le sentiment que, face à l’insécurité et la peur éprouvées par les citoyens, ces réseaux deviennent les déclinaisons naturelles du service public fondamental que constitue la police.

Interpellation déposée au Conseil communal du 28 octobre 2010 par Philippe Mattart

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Publié par

avatar

Conseiller communal, administrateur à la Régie des sports.