Tourisme et culture : nos échevins se connaissent-ils vraiment ?

La vallée de la Meuse à Andenne

La vallée de la Meuse à Andenne

Nous avons eu l’occasion de parler lors d’un précédent Conseil des mesures d’urbanisme à prendre pour valoriser le patrimoine bâti de notre commune (bâtiments classés ou sur la liste d’inventaire) : facteur d’attrait touristique indiscutable puisqu’il favorise l’esthétisme de notre centre-ville et de nos villages.

Au-delà des principes urbanistiques qui portent sur des propriétés individuelles, Andenne compte un certain nombre de sites remarquables : églises, quartiers anciens, grotte préhistorique, sites médiévaux, musées témoignant de traditions anciennes… Et tout cela en bordure de Meuse : fleuve qui nous est familier mais dont nous oublions qu’il n’est pas étranger au développement de notre commune à toutes les étapes de son Histoire.

Pourtant, que constatons-nous ? Le morcellement de la politique de promotion d’Andenne, avec un peu de tourisme dans la culture, un peu de culture dans le tourisme, un rapport au Collège qui, il est vrai, témoigne du patrimoine culturel de notre commune, de ses trésors muséaux, d’activités intéressantes et, paradoxalement, d’une politique touristique poussive dont on ne parle jamais parce qu’il n’y a malheureusement pas grand-chose à en dire.

 

Que savons-nous du tourisme à Andenne ? L’office du tourisme, quelques émissions sur Canal C, des collaborations avec les communes voisines, l’une ou l’autre activité récréative, l’usage de nouvelles technologies pour baliser les promenades, la participation aux journées du patrimoine. Et c’est tout. Quant aux objectifs 2011, un petit catalogue de bonnes intentions sans plus, mais qui est totalement étranger au mot « prospectif ».

Ma question est donc simple. J’observe une politique culturelle d’assez bonne tenue. Les fondamentaux du tourisme sont, par ailleurs, présents. Ne serait-il donc pas préférable de mettre sous une même tutelle – Madame Cruspin ou Monsieur Sorée, peu importe – le tourisme et la culture dès lors que leurs champs d’action respectifs et leurs outils de base sont les mêmes ? Ne devrions-nous pas rassembler, sous le label de la promotion, les deux politiques ? Quelles sont les perspectives de valorisation culturelle et touristique d’Andenne ? De quelle manière comptez-vous intégrer à l’avenir toutes les facettes du tourisme : patrimoine, culture et nature ? Quels sont les investissements utiles à envisager en la matière ?

Interpellation déposée par Philippe Mattart au Conseil communal d’avril 2011

 

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Publié par

avatar

Conseiller communal, administrateur à la Régie des sports.