Où va le développement urbanistique d’Andenne ?

Un cas de plus : Monthessal 4

Une fois encore, un dossier urbanistique aura vu un nombre important de riverains s’opposer aux décisions du collège ! La construction de quatre nouveaux blocs à appartements « Monthessal 4 » est bel et bien un nouvel exemple symptomatique de la folle politique urbanistique que développe la majorité.

Le CDH d’Andenne n’est certainement pas opposé à la construction de nouvelles habitations, mais force est de constater que certains projets autorisés ne sont pas aboutis et ne s’intègrent pas au mieux dans le cadre existant. L’information ainsi que l’impact du futur bâti sur la qualité de vie des Andennais, sur notre patrimoine, notre environnement,… doivent impérativement guider nos choix de développement territorial.

Les règles urbanistiques sont normalement établies pour préserver une certaine harmonie entre les habitations d’une même zone. Le projet de lotissement proposé à « Monthessal 4 » (16 mètres de hauteur pour les bâtiments, la couleur des briques, le type d’implantation des sous-sols, suppression d’espaces boisés,…) n’apparaît pas comme étant, de fait, en harmonie avec le quartier du « Nouveau Monde », à Seilles, essentiellement constitué de maisons quatre façades.

Mais l’élément le plus inquiétant sur lequel le groupe CDH-IC a déjà à maintes reprises attiré votre attention, est l’importance des infrastructures (et services) complémentaires nécessaires à chaque quartier qui se développe. Vu le nombre d’appartements prévu (64) et vu le nombre de places de parking considéré (70 du côté de la rue Monthessal, 20 rue du Bois Portal et d’autres en sous-sols), il est légitime de se poser des questions fondamentales quant au trafic (l’accès au « Nouveau Monde » est déjà pentu et étroit), à l’évacuation des eaux,… Nombre de communes ayant trop urbanisé et trop rapidement, se retrouvent parfois dans des situations critiques. Chaque année, les médias nous font part de catastrophes
ravageant des communes wallonnes dont l’appétit (taxes, nombre d’habitants,…) a eu raison du raisonnable ! Est-ce là la politique urbanistique que nous voulons à Andenne ?

Il apparaîtrait également judicieux d’envisager à l’avenir la création d’espaces dédiés à nos nouveaux riverains. Surtout dans les quartiers en pleine évolution. Monthessal a connu un développement urbanistique important ces dernières années (plus de 50 nouvelles constructions), les infrastructures et espaces verts et de jeux sont restés figés. La création de buildings en l’endroit va encore réduire l’un des derniers espaces verts de la zone.

Enfin, la concertation et l’information aux riverains semblent avoir fait cruellement défaut dans ce dossier. Qu’en est-il de la convention signée entre la ville et les habitants en 2009 ? A-t-elle été respectée ?

Interpellation déposée par Étienne Sermon au Conseil communal du 2 septembre 2011

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Publié par

avatar

Conseiller communal